Chats

Côte Basque Madame N°30

Paroles de Pro

Jamais sans mon/ma pet-sitter !

Par Alicia Munoz


Qui n’a pas le cœur serré en laissant son animal seul la journée ? Et que dire du casse-tête de la garde, à la veille d’un départ en congés ? Et si vous optiez pour un.e pet-sitter professionnel.le ?

 « Nous avons trouvé la nôtre par le bouche-à-oreille, raconte Julia, elle sort notre cocker sur Biarritz une à deux fois par jour. » Pour elle, c’est un job d’appoint mais elle a suffisamment de disponibilité pour leur toutou qui n’aime pas rester toute une journée seul. José et Ludivine, qui habitent Anglet, sont quant à eux passés par la plateforme d’Animaute « qui a fait des miracles ». « Nous avions besoin de quelqu’un en urgence suite à l’hospitalisation de ma compagne, raconte José, car de mon côté, je travaille en déplacements ». Ce dernier contacte alors Clémence, passionnée d’animaux, qui ne demande qu’à rendre service à des maîtres en difficulté. Cerise sur le gâteau : elle est bien notée sur le site. Après quelques ajustements, la jeune femme accepte de venir visiter les animaux plusieurs fois par jour. Mais attention, les professionnelles spécialisées contactées dans le cadre de la rédaction de cet article mettent aussi en garde : ce type de plate-forme présente également des limites car il ne s’agit pas de leur activité professionnelle principale. En contrepartie, l’avantage de ces plateformes est leur flexibilité. Ainsi, sur le site Rover.com une multitude d’options permet aux maîtres de partir l’esprit tranquille. Parmi elles : la garde à plein temps au domicile du dog-sitter ou directement dans celui des maîtres, pour ne pas trop perturber les habitudes du toutou ou du matou. Attention à bien s’assurer ou à vérifier que le site comprend l’assurance de responsabilité civile professionnelle.

Les paroles de pro :

Alexandra Breucq, Animalex 64

animalex64.fr
06 66 88 72 25

Quel est votre parcours ?

J’ai repris en 2013 la société Animalex. J’ai suivi le Certificat de Capacité aux Animaux Domestiques (CCAD) avec l’option chiens de catégorie. Aujourd’hui, j’ai huit ans d’expérience sur la côte basque à mon actif. Il faut savoir que les pet-sitters certifiés sont assurés en cas de morsure ou de bagarre avec d’autres chiens. Pensez-y !

Dans quels cas faire appel à un.e pet-sitter ?

On peut avoir besoin d’un.e pet-sitter pour couper la journée en deux grâce à la petite balade d’hygiène quotidienne. Pour un service de transport pour aller chez le vétérinaire. Ou avoir envie que son animal profite des grands espaces en optant pour la rando canine. Dans tous les cas, les visites à domicile sont privilégiées pour ne pas trop perturber les habitudes des chats et des chiens qui nous sont confiés. Enfin, la garderie canine est possible à la journée ou la demi-journée mais à deux chiens. Le pré-requis indispensable pour avoir un.e pet-sitter est que le chien soit sociable. Les animaux doivent avoir leur carnet de santé à jour. 

En quoi consiste une rando canine?

Il s’agit d’emmener plusieurs chiens en rando, ce qui permet à la fois de leur faire faire de l’activité physique et de les socialiser. La randonnée canine s’adresse à tous les chiens âgés d’au moins 7 mois. L’animal doit être sociable. Si on a plus de trois chiens en même temps, nous partons à deux avec mon employée.

Eloïse Castello d’Eusk’Animal

euskanimal.fr
06 30 92 45 72

Comment se déroule la journée type d’une pet-sitter ?

On ne s’ennuie pas, même avec une clientèle d’habitués. Certains veulent absolument des balades le matin ou l’après-midi et j’organise ma journée en fonction. Je laisse toujours une plage horaire libre afin de pouvoir gérer les urgences vétérinaires ou autre. Par exemple, des personnes qui ont une perte de mobilité, un accident, etc.

Qu’est-ce que vous appréciez dans votre métier ?

Les animaux me passionnent depuis toujours. J’ai un Master 2 en langues internationales. Certains pensent que ça n’a rien à voir, mais la passerelle entre ces deux passions est l’attrait pour la relation et le contact humain. On rend service à l’humain avant tout, parfois dans des situations d’urgence. 

Il y a cinq ans, j’ai adopté Laitza à la SPA, une chienne avec de gros problèmes d’éducation. Elle m’a amenée à beaucoup me remettre en question et à former avec des éducatrices canines qui sont aujourd’hui devenues des partenaires. Cela m’a donné la compétence et l’envie d’aller vers des maîtres ayant des chiens réactifs vis-à-vis des humains et des congénères.

Comment bien choisir son pet-sitter ?

S’assurer qu’elle a un certificat comme l’ACACED (ndrl : anciennement CCAD), qui donne l’habilitation pour travailler avec des animaux de compagnie. De mon côté, j’ai la formation pour chien, chat et NAC (nouveaux animaux de compagnie). Entre autres, cela m’a appris la méthode positive et bienveillante qui interdit les cris et, de manière générale, tout ce qui perturberait l’émotionnel de l’animal. Les sites ne travaillent pas forcément avec des personnes certifiées et il n’y a pas de contractualisation. De même, les proches ne sont pas forcément les plus adaptés. Attention aux déconvenues.

à lire aussi :

Le Quartier Moderne est de retour à Anglet !

Modeuses, curieux, fervents défenseurs d’une économie locale et engagée… le week-end du 3, 4 et 5 décembre 2021, vous êtes attendus à la 21ème édition du Salon des jeunes marques et créateurs Quartier Moderne, pour découvrir une sélection pointue de 40 talents du grand sud-ouest et remplir votre hotte de Noël !

Lire la suite »

Mon fond de teint au naturel

Il est souvent cité comme l’incontournable de votre trousse à maquillage. Pourtant, nous sommes loin de toutes savoir l’appliquer. La rédaction a sélectionné pour vous quelques astuces pour un makeup naturel.

Lire la suite »

Pays Basque – Lycéens : cap sur les grandes écoles

Vous êtes lycéens ? Vos résultats scolaires riment avec cursus d’excellence ? Mais vous n’osez pas vous lancer ou bien vous n’avez pas les moyens financiers de partir étudier à Paris ou dans une autre région ? Basée au Pays basque, l’association Du Pays basque aux grandes écoles accompagne activement les projets d’études supérieures.

Lire la suite »

La Violence conjugale : L’éradiquer dès l’enfance

Une femme meurt tous les trois jours tuée par son conjoint ou ex-conjoint. Pour combattre ce fléau, le gouvernement a organisé cet automne le premier Grenelle contre les violences conjugales. Ce processus de concertation doit déboucher sur des propositions de mesures fortes, dont il faut espérer qu’elles s’attelleront à traiter le problème à sa racine, en prenant notamment en compte l’importance de l’éducation des garçons dès leur plus jeune âge.

Lire la suite »