A la une

Côte Basque Madame

Photos © Sebastien Minvielle

Art & Artisanat

« Embrasse ton taff » : valoriser l’art l’artisanat

par Alicia Munoz

Un collectif pour mettre les métiers de l’artisanat sur le devant de la scène, c’est le projet que porte Anne-Laure Prats, créatrice de mode.

À la rédaction, nous connaissions déjà Anelore pour ses kimonos sur mesure. Des pièces uniques et modernes qui ont récemment servi de « toile » à une quinzaine d’artistes dans le cadre de l’exposition “ Un grand cri d’amour ”. De ce projet artistique original naît l’idée du collectif « Embrasse ton taff ». Objectif : mettre en lien tous ces professionnels entre eux autour d’un projet pédagogique. Celui de promouvoir leurs métiers auprès du grand public, et plus particulièrement auprès des jeunes générations en quête d’inspiration pour leur future orientation professionnelle. « Pendant le confinement, et plus généralement durant la crise que nous traversons, j’ai ressenti que nos jeunes étaient un peu perdus, empêtrés dans l’attente » confie celle qui est maman d’une petite fille de 8 ans et demi et d’un garçon de 20 ans. Alors que de son côté, Anelore continue de se rendre à son atelier, « comme si de rien n’était », l’envie lui vient de valoriser ces métiers qui permettent de s’épanouir en exprimant sa créativité. D’ailleurs, ne voit-on pas fleurir depuis quelques années un attrait grandissant pour ces métiers manuels, comme un retour à l’essentiel ? « Je souhaite également transmettre l’idée qu’il n’y a rien de mal à expérimenter plusieurs métiers au cours de son parcours » affirme Anelore. La créatrice de mode en sait quelque chose, elle qui est passée du métier d’esthéticienne à celui de responsable de deux boutiques de prêt-à-porter en passant par celui de maquilleuse. « Il s’agit d’expliquer aux jeunes ce qu’est un parcours de vie, à travers les discours et les œuvres d’artistes et d’artisans aux profils très variés, rencontrés au fil de mes diverses collaborations » détaille Anelore. Tout en restant réaliste, pour éviter de colporter des idées reçues sur ces métiers : « Ce sont des métiers passion pour lesquels il faut se donner les moyens de réussir, ce qui peut représenter énormément de travail ».
Sa recette pour un épanouissement professionnel : garder ses rêves d’enfant, évidemment.

Pourquoi ?
Susciter la rencontre entre les établissements scolaires et les artisans créateurs issus des métiers d’art et d’artisanat d’horizons très variés (artistes-peintres, photographes, musiciens…).

Comment ?
En organisant des visites dans les ateliers de ces professionnels afin qu’ils puissent présenter leur parcours professionnel et leur choix de vie. À terme, en lien avec d’autres associations, le collectif organisera des animations pédagogiques, de loisirs et de culture, toujours autour de thèmes artistiques. 

Qui ?
Créatrice de mode : Anne-Laure Prats / Chanteuse : Justine Mauvin / Écrivaines : Marie
Darrieussecq et Luciana Gomes / Tatouage : Marine Caleri / Fleuriste : Mar Lopez /
Cordonnier : Sylvain d’Antoni  / Peintres : Pablo Elizaga et Franck Cazenave / Photographe : Sébastien Minvielle / Calligraphe : Nicolas Ouchenir / Compositeur : Laurent Walter / Danseur : Arnaud Mahouy / Shapers : Alain et Benjamin Minvielle / Chef Cuisinier étoilé : Fabien Feldmann

  • BMW

à lire aussi :

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM @magazinecotebasquemadame