Chats

Côte Basque Madame N°31

Photos © La Box Digitale

Paroles de pros

Chat d’appartement : comment cohabiter sereinement ?

Par Gaëlle Coudert

La douceur de son pelage, son ronronnement et ses mignons miaulements font du chat domestique l’un des compagnons préférés des Français. Malgré cela, il n’est pas toujours facile de cohabiter sereinement, surtout lorsque l’espace commun est restreint. Émilie Dumoulin, comportementaliste féline basée à Boucau, nous a donné quelques conseils afin que chacun trouve sa place !

Chaque chat est unique, chaque situation l’est aussi. Mais ce sont souvent les mêmes problématiques qui poussent les détenteurs de ces petits félins à faire appel à un comportementaliste. « Dans 70 % des cas, on vient me voir pour des pipis hors litière, explique Émilie. C’est la problématique phare du professionnel en comportement félin. » L’autre difficulté souvent rencontrée est la conduite agressive de certains chats. « Un chat tendu est peu tolérant aux caresses. Le stress peut alors sortir en agressivité. » Puis la troisième raison qui pousse souvent les personnes à consulter un comportementaliste, ce sont les agitations et miaulements nocturnes de leur chat. « Toutes ces problématiques sont très éprouvantes pour le chat mais pour l’humain aussi », souligne Émilie. 

Quelle est la cause de ces problèmes ? La cause peut d’abord être médicale. Il est donc essentiel de consulter avant tout un vétérinaire. Lorsque votre chat urine hors litière, cela peut être causé par une infection urinaire ou des problèmes rénaux. Une fois cette vérification faite, si tout va bien, il faut rechercher la cause de ce comportement ailleurs. « Si la cause n’est pas médicale, elle est comportementale, explique Émilie. Dans ce cas, il s’agit toujours d’un stress ou un contexte qui ne convient pas à ce chat-là, qu’il n’arrive pas à gérer. » Pas de panique, la plupart du temps, ces problèmes de comportement peuvent se régler assez rapidement, via de petits ajustements à mettre en place au quotidien. 

Créer un espace accueillant

Alors que peut-on faire ? On peut déjà commencer par aménager son intérieur pour faire en sorte que le chat s’y sente bien et qu’il soit suffisamment stimulé. « Une chose très facile à faire et indispensable est de créer des points en hauteur. Le chat est une espèce « arboricole » qui a un besoin fondamental de se trouver en hauteur » souligne Émilie. Il faut ainsi qu’il puisse grimper sur certains meubles ou sur un arbre à chat, s’approcher des fenêtres et ainsi « observer son environnement d’en haut ». Le deuxième aménagement conseillé est la création de cachettes. Le chat a parfois besoin de se cacher pour être moins sollicité. La comportementaliste conseille d’ailleurs de le laisser tranquille lorsqu’il se réfugie dans l’une de ses cachettes, et d’attendre qu’il décide par lui-même d’en sortir. Troisième aménagement important : les « lieux de griffades » où votre félin pourra faire ses griffes en toute impunité sans pour autant abîmer votre tout nouveau canapé ! 

Si vous vivez en appartement et n’avez pas d’accès à l’extérieur, cela n’est pas un problème, et ce, quel que soit le chat que vous avez adopté. « Tout chat peut vivre en appartement si son environnement est suffisamment riche, attrayant, et qu’il a tout ce qu’il faut pour répondre à ses besoins », soutient Émilie. Seul bémol à cette règle : un chat qui a connu l’extérieur pendant très longtemps aura probablement plus de mal à s’adapter. Lorsque vous vivez en appartement, il n’est pas forcément conseillé de sortir de temps en temps son chat en extérieur. « Ce qui est gênant, c’est l’inconstance, précise Émilie. 

Si le chat n’a pas un accès à l’extérieur qu’il peut utiliser quotidiennement, il vaut mieux qu’il n’en ait pas. Dans ce cas, il faut compenser en alternant les occupations, par exemple en mettant à disposition des boulettes d’aluminium, des petites ficelles ou des bouchons en liège avec lesquels le chat peut jouer. » Il est aussi important de prendre le temps de jouer avec son chat. Cela le stimule intellectuellement et booste sa mobilité. Pas de pression, cinq à dix minutes par jour, deux fois dans la journée, cela suffit. Même chose lorsque vous partez en vacances. Pour ne pas trop brusquer votre félin préféré, Émilie conseille, si vous prévoyez une excursion de plus de 48 heures, de faire appel à un cat-sitter professionnel qui pourra lui rendre visite chaque jour et vérifier que tout va bien !

Émilie Dumoulin – comportementaliste félin
06 64 35 08 12
contact@emiliedammedumoulin.com
https://emiliedammedumoulin.com

à lire aussi :

MAKILA GOLF CLUB BAYONNE BASSUSSARRY, UN BEAU PARCOURS !

Trente ans déjà que les amateurs de la petite balle ronde se retrouvent à Bassussarry pour affûter leur swing, affiner leur putting et partager l’incontournable verre de l’amitié au dix-neuvième trou. Pour l’occasion, ce golf de caractère en pleine nature s’est refait une beauté et vise dans l’avenir une écocertification.

Lire la suite »

Soirée Land Rover

Land Rover Bayonne a réuni le 15 juin 2022, 140 convives au Château de Brindos pour une soirée d’exception. Le lieu, féérique, a offert au nouveau Range Rover Sport le plus beau des écrins pour se dévoiler.

Lire la suite »

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM @magazinecotebasquemadame