En forme

Côte Basque Madame N°27

Texte et photos par Christine Vignau Balency

En plein air

Deux balades d’hiver en famille au Pays Basque

Ah, les joies des balades familiales hivernales, quand le soleil réchauffe nos épaules et nos cœurs… Si la situation le permet, il ne faudra pas s’en priver ! Je pense même qu’on appréciera rarement autant les virées dans la nature avec les enfants. En cet hiver si particulier, on vous propose une escapade vue océan et une autre vue montagne. C’est parti !

AINHOA - La chapelle Notre Dame de l’Aubépine

Objectif : la chapelle Aranzazu, en haut de la colline. On laisse la voiture au parking du bourg, on suit Quartier Boxate et on commence à arpenter le chemin de croix. La montée est constante, ça grimpe fort au début puis c’est un peu plus facile jusqu’à notre but final, à 389 mètres d’altitude, sur le flanc de la montagne Atsulai. Heureusement, entre les pottoks, les vautours, les quatorze croix qu’on s’amuse à compter et la vue qui s’élargit, les enfants sont motivés. Après 45 minutes de marche et les derniers virages, c’est la récompense : d’une part, un panorama magnifique à 360° jusqu’à l’océan ; d’autre part, la jolie petite chapelle dédiée à la Sainte Vierge apparue dans les buissons d’aubépine à un jeune berger. La pause goûter, dos au calvaire, face aux stèles et à la Rhune, est fantastique ! On redescend ensuite par le même chemin. Cette balade me semble accessible à tous les petits marcheurs, dès 5 ans. 

HENDAYE - La Pointe Sainte-Anne et le château d’Abbadia

Quand on l’a faite, cette balade-là avait un parfum bien particulier. On y était le 29 octobre, juste avant que le second confinement n’entre en vigueur. Il faisait très beau, on chérissait notre liberté et on a vraiment été gâtés. On a laissé la voiture au parking rue Armatonde puis on s’est engagé sur le sentier de la corniche. Le chemin mène à l’adorable ferme Larretxea puis à la ferme Nekatoenea qui abrite des résidences d’artistes, des ateliers d’activités scolaires, ainsi que (détail important) des toilettes et un point d’eau pour le ravitaillement. Un coup de tête à droite ?

Le château d’Abbadia à Hendaye sort de la brume au loin conférant des airs écossais à notre promenade. On quitte cette vision, on traverse un bout de forêt et on se retrouve rapidement devant un tableau dont on ne se lassera jamais : l’océan à perte de vue. Majestueux. Impérial. Le sentier longe alors la côte jusqu’aux fameux Deux Jumeaux, ces rochers mythiques et emblématiques d’Hendaye. On est à flanc de falaise, à l’extrémité de la Pointe Sainte-Anne, tantôt débout les bras ouverts sur un bunker, tantôt appuyés à la clôture, le regard vers l’horizon. On pénètre ensuite à nouveau dans la forêt, puis on choisit de « fermer la boucle ». Non, nous n’irons pas jusqu’à Asporotsttipi, la Maison de la corniche basque, très appréciée pour ses expositions, sa boutique et ses animations, car nous décidons d’aller voir de plus près le fameux château d’Abbadia. Les enfants râlant un peu, on évite la visite guidée de l’intérieur, et on choisit d’acheter le livret d’énigmes (3 €) à résoudre en explorant le parc, les panneaux d’explications et les façades. Et ça marche ! De question en question, on découvre l’incroyable personnalité de l’explorateur Antoine d’Abbadie et on arrive même à trouver la pierre manquante de l’énigme finale. Notre petite récompense à la main, il ne nous reste plus qu’à rejoindre le parking, à cinq minutes de là.

à lire aussi :

Mai à vélo à Saint-Jean-de-Luz

Du 1er au 30 mai 2021, la ville de Saint-Jean-de-Luz a décidé de s’associer à la première édition de « Mai à vélo ». L’objectif un mois pour adopter le vélo pour la vie !
Dans une société en pleine mutation, la mobilité urbaine change et évolue. Le vélo est devenu la solution privilégiée pour de nombreux Français.

Lire la suite »