Beauté et Bien-Être

Côte Basque Madame N°27

Illustration : Mash

Oh Oui!

Mon couple, mon corps & moi.

Par Stéphanie Guiberteau

« Dans le premier amour, on prend l’âme bien avant le corps ; plus tard, on prend le corps bien avant l’âme » écrivait Victor Hugo. Si certains sont à l’aise dans la relation à l’autre avec leur corps, d’autres souffrent terriblement d’une image éprouvée par l’âge, les excès, la maladie ou les émotions. Comment perpétuer l’équilibre nécessaire et vital d’une sexualité épanouie qui maintient le couple malgré les formes ou les cicatrices qui marquent les corps au fil du temps ?

la recherche du plaisir sexuel réciproque

Chaque personne doit trouver son « chemin d’acceptation » par rapport à sa propre histoire de vie, sa morphologie, ses émotions. Et la personne qui partage notre vie peut nous y aider. Cheminer ensemble en poursuivant la découverte de l’autre et de son évolution par la recherche du plaisir sexuel réciproque n’est-il pas une solution ?

Chaque personne doit trouver son « chemin d’acceptation » par rapport à sa propre histoire de vie, sa morphologie, ses émotions. Et la personne qui partage notre vie peut nous y aider. Cheminer ensemble en poursuivant la découverte de l’autre et de son évolution par la recherche du plaisir sexuel réciproque n’est-il pas une solution ?

Helen Fischer a démontré que le coup de foudre est instantané

On peut avoir eu la chance de s’être aimés au premier regard, expérience d’une évidence qui va bien au-delà des apparences. Helen Fischer a démontré que le coup de foudre est instantané comme la peur ou la colère, alors que l’attachement, lui, doit se construire. Voilà l’enjeu ! Il s’agit de perpétuer au sein du couple l’émotion fragile du premier instant par une construction relationnelle pérenne ou l’on reconnaît et désire l’autre malgré les changements physiques ! 

Construire un amour sans condition d’apparence ou le regard apporté à ce moment crée la véritable rencontre avec l’autre, renforce indéniablement l’expérience du plaisir.  

La thérapie du corps et de l’image de soi d’Elodie Sueur Monsenert, les accompagnements pour se reconnecter à soi comme le propose Marie Lise Bonté dans sa Méthode de Libération des Cuirasses mais aussi L’analyse bioénergétique d’Alexander Lowen ou encore la Végétothérapie sont des propositions libératrices vers un équilibre pour soi, avec et par l’autre.

à lire aussi :

Villa ARRI GORRI à Bayonne, le bijou des allées Paulmy

Tous les Bayonnais connaissent cette maison, cette silhouette majestueuse sur les allées Paulmy, à l’angle de l’avenue de la Légion Tchèque. Pour la distinguer des autres demeures du quartier, Zéphyrin Bonal, architecte d’intérieur, ajoute « c’est la seule qui possède une girouette Coq Flèche sur son toit ». Avec lui, et exclusivement pour Côte Basque Madame, poussons les portes de la villa Arri Gorri…

Lire la suite »