Maison

Côte Basque Madame N°25

PHOTOS © FLAVIAN COUVREUR

Recycling

Les caravanes de Paul Duvignau

TEXTE PAR FAUSTINE FRANÇOIS

Le cheveu est flou mais le geste assuré, le jeune surfeur Paul Duvignau est un artiste artisan confirmé.
Dans son atelier se côtoient boards uniques et menuiserie soignée destinée à faire de vieilles caravanes des lieux de vie chaleureux et raffinés.

Sa maturité professionnelle se pare de l’humilité des véritables artisans perpétuellement en apprentissage. Très influencé par un grand-père peintre en bâtiment et un arrière-grand-père forgeron, Paul place l’artisanat au cœur de son approche du surf.

C’est dès l’âge de 13 ans, alors qu’il parcourt déjà les circuits de compétition, qu’il commence à fabriquer des planches en autodidacte passionné et apprend les bases du métier de shaper dans différents ateliers, notamment chez Guy Garcia.

Plus connu sous le nom de Guitou, ce shaper local incontournable marque son esprit d’enfant qui s’imprègne des odeurs, des textures, des sons. Ainsi, pour Paul, il sera toujours question dans son travail, de matières, de sensualité, de vivant construction de maison en bois dès le lycée. Son diplôme en poche, il imaginera, avec le shaper Antoine Hodin, une tiny house (petite maison) sur châssis de caravane.

Ce projet abouti à coup de récupération de matériaux, d’expérimentations et de travail acharné, le met sur la voie qu’il veut emprunter.

Aujourd’hui, dans son grand jardin, entre sa 4L et ses motos, sa chienne Lili et ses outils, il réfléchit et travaille les liens, pour lui absolus, qui existent entre bricolage et création.

98-maison-recycling-1

Le bois récupéré s’y offre une seconde vie, se façonne au ressenti, et si la technique est fondamentale, Paul laisse une place primordiale à l’improvisation, à la décision personnelle qui fait du défaut une singularité artistique, un univers brut à habiter.

Depuis trois ans, il met son talent au service de Vissla dont il est ambassadeur et des particuliers qui réclament son savoir-faire minutieux et son imagination singulière.

Tom Curren, qui devait habiter une de ses créations durant deux semaines, y est d’ailleurs resté un mois et demi, avouant s’y sentir un peu trop bien. Là est le désir et le projet de Paul, offrir des créations qui certes s’admirent mais surtout s’adoptent
et se vivent sincèrement.

 

Paul Duvignau
Tel. 06 79 18 87 82