Actus Kids

Cote Basque Madame N°35

Outdoor

Deux destinations pour des balades en famille

Par Christine Vignau Balency

Les randonnées de fin d’été sont souvent très agréables. La météo s’avère souvent clémente, les arbres se parent de couleurs flamboyantes et les sentiers sont moins fréquentés. En famille, voici deux destinations d’où vous pourrez explorer plusieurs jolies balades dans le Pays Basque.

AU COL D’IBARDIN

Si, pour certains, le col d’Ibardin est synonyme de bons plans shopping ou de courses alimentaires du dimanche, beaucoup profitent aussi de sa fabuleuse situation géographique. Dominé par la Rhune, à cheval entre France et Espagne, le col d’Ibardin est le point de départ de plusieurs sentiers, dont le circuit du lac d’Ibardin. Cette randonnée familiale de 6 km aller-retour (2h30 avec pauses et rythme très doux) permet d’atteindre le lac de Xoldokogaïna.

Le chemin est large, gravillonné et avec peu de dénivelé, adapté aux poussettes tout-terrain et idéal pour les plus jeunes. On y va ? Après avoir garé votre voiture au parking à droite juste avant les ventas, vous trouverez le panneau indicatif marquant le début de la randonnée. Il n’y a plus qu’à suivre cette allée qui serpente entre genêts, fougères et forêt de chênes d’Amérique. 

Au détour d’un virage, la Rhune et la baie de Saint-Jean-de-Luz se dévoilent. Les panoramas sont superbes.  Un bruit suspect sort des sous-bois ? Ce sont les pottoks qui vivent ici, en liberté. Un petit ruisseau, un arbre majestueux, une table de pique-nique en pierre… et voilà, en bifurquant à gauche, vous arrivez devant le fameux lac, qui est en réalité une retenue d’eau potable. La baignade et la pêche y sont interdites mais vous aurez tout le loisir d’admirer la beauté des lieux. Avancez sur la digue ! D’un côté, le panorama s’ouvre jusqu’à l’océan, de l’autre, le lac reflète comme un miroir la nature verdoyante qui l’entoure. Si vous avez quelques miettes de pain dans le sac, vous pourrez facilement attirer les énormes carpes et les centaines de petits poissons devant les yeux ébahis des enfants. Demi-tour. Sur le chemin du retour, pour motiver les petits, pensez aux pintxos, raciones et autres zumos qui vous attendent dans les ventas

LES SECRETS DU MONT JAÏZKIBEL

Le Jaïzkibel est une petite montagne de 543 m, située à Fontarrabie/ Hondarribia, à 40 minutes de Biarritz. Plusieurs balades familiales sont possibles, dont une ravissante en suivant le sentier du littoral, et un spot secret incroyable qu’on hésite à révéler… Bon, on verra en fin d’article.

Commençons par une randonnée tout à fait adaptée aux plus jeunes. Le départ se fait du phare du Cap du Figuier – Faro de Higuer. Après avoir garé votre voiture devant le camping, suivez le chemin parallèle à la route. Quelques minutes plus tard, vous passerez devant une station d’épuration. N’y prêtez pas attention. Au carrefour suivant, engagez-vous à droite sur le sentier qui tourne vers l’océan (panneau Pasaia GR-121).

À partir de là, tout est particulièrement beau : nature sauvage, falaises, océan à perte de vue, passerelle en bois, lande fleurie, grande dalle, pinède ombragée… Si les petites jambes flanchent, faites demi-tour quand bon vous semble. Si le moral est bon, allez jusqu’à la ravissante crique Artzuportu située à 3 km du point de départ. 

Un peu plus loin, toujours sur cette côte rocheuse du Jaizkibel, nous avons découvert cet été un joyau de la nature, caché en contrebas de la costa de Zanbuio. En se garant tout au bout du barrio Gornutz-Montaña (après le bar restaurant Justiz), il n’y a que 15 min de marche pour y accéder. Et le décor est fabuleux : l’océan infini, les falaises, des fleurs endémiques, un petit cours d’eau où s’abreuvent des chevaux, un plateau où se reposent des vaches. Il faut ensuite descendre à droite le long de l’immense roche plate, enjamber une petite faille, s’installer et enfiler des chaussures aquatiques. Quand l’océan est calme, et que les piscines sont moyennement remplies par la marée, c’est ici un véritable coin de paradis, avec des bassins translucides et des reliefs étonnants sculptés par l’érosion. Prudence toutefois avec les parois qui peuvent être tranchantes et le sol qui peut être glissant.