Arty

Exclusivité Web !

Publi-Reportage

ANGLET : « Ma Collection à Tout Prix », l’expo-vente d’œuvres d’art à ne pas manquer !

ARCAD 64

L’exposition « Ma Collection à Tout Prix » organisée par Arcad (Association de rencontre pour la création artistique et son développement) est accessible en ligne, et sur rendez-vous professionnel à la Villa Minerva, jusqu’au 26 février 2021. Il est donc encore temps de vous offrir une œuvre d’art unique à un prix attractif (de 30/50€ à 800 €). Et, par la même occasion, de soutenir les artistes locaux.

Sur 80 candidatures, 32 ont été retenus. Et de cette poignée d’artistes venus de toute la Nouvelle-Aquitaine, sont exposées 170 œuvres originales. Peintures, photographies, gravures, collages, dessins de presse, sculptures sur savon, céramiques… le choix s’est porté sur la diversité, reflet des talents artistiques pour l’évènement d’exposition “ma collection à tout prix”.

Qui sont les 33 artistes présentés ?

« On a voulu rassembler des univers très différents pour rendre compte de la richesse de notre territoire. Il n’y a pas d’effet doublons. Chaque identité artistique est bien distincte et en harmonie avec les autres » explique Léa Lermet d’Arcad. Effectivement, au fil de votre visite virtuelle, vous découvrirez des univers très variés !

Les photographies de Sandrine Agosti Navarri, le doux univers bleuté de la franco-néo-zélandaise Nadine Arrieta, les végétaux en porcelaine de Juliette Berton, les clichés abstraits de Vincent Birolleau, les matériaux bruts de Marie-Hélène Burgeat, les originales gravures sur savon de Lee Cutter, le collage de timbres sur crâne de Catherine Dargent, les illustrations oniriques d’Olivia Darmony, les dessins à la mine de plomb de Magalie Darsouze, les tirages singuliers d’Eva Dauga, les faïences photoluminescentes de Vallérie de Bykowska, 

les vagues qui claquent de Grégoire Dupuis, le graphisme d’Aurëo, les images troublantes d’Ihintza-Chloë, le travail photogénique de Samuel Hourcade, les délicats oiseaux de Sylvie Jean, les constructions urbaines imaginaires de David Joly, les gouaches de Bruno Laxague, l’ambiance tropicale de la franco-australienne Camille Masson-Talansier, les transferts d’émulsion polaroïd d’Anouck Oliviero, les œuvres picturales et numériques de Viviane Pérez Lorenzo, les paysages basques croqués par Sviatlana Peuch-Miadzvedzeva, les couleurs mouvantes de Chris Pillot, les dessins de presse de Plop & KanKr, les gravures de palmiers de Benjamin Receveur, les toiles sensorielles d’Albane Roux, les portraits de femmes de Joséphine Sagna, les sérigraphies d’Eléonore Schlecht, les paysages colorés de Claire Scofield, les photographies au sténopé de Delphine Tambourindeguy, les « peaux d’argile » d’Yves Theobald, la gravure sur bois de Neju.

De la contemplation à l’achat, il n’y a qu’un pas.
Craquez pour une œuvre !

Tout est mis en place pour que votre visite soit agréable et que vous puissiez acquérir votre œuvre coup de cœur. Pour le grand public, ce sera une déambulation virtuelle qualitative sur le site internet Ma Collection à Tout Prix  incluant une découverte par étage, une présentation des artistes, un zoom sur les œuvres, et le lien vers la plateforme sécurisée d’achat Helloasso.com. Pour les professionnels du secteur artistique et culturel (diffuseur, commissaire d’exposition, directeur artistique, critique, etc.), les visites sont autorisées sur rendez-vous à la Villa Minerva, cette jolie maison rouge située 4 avenue de Maignon à Anglet. Les œuvres sont à retirer directement (ce qui permet de s’assurer que l’œuvre choisi convient) ou à se faire livrer. 

En achetant une œuvre de Ma Collection à Tout Prix, l’amateur d’art achète local et soutient les artistes du territoire. 

L’année 2020 a mis en lumière la précarité des artistes plasticiens. Plus que jamais, cette exposition ambitionne de leur donner de la visibilité et d’avoir un impact économique pour chacun. Rarement évoqué, les artistes subissent de plein fouet la concurrence des pratiques amateurs comme le non-respect de leurs droits. Signataire la Charte de l’Economie Solidaire de l’Art, qui impose à tout diffuseur de payer les artistes-auteurs selon leurs droits, Arcad rémunère les artistes de façon juste et correcte. 

L’art et la culture sont une nécessité vitale 

« Malgré l’état figé de la culture, on arrive à faire voir de l’art et à monter des actions » souligne Léa Lermet. Et vraiment, Côte Basque Madame salue la persévérance, la capacité d’initiative, l’originalité et la qualité du travail d’Arcad. L’expérience 3D de l’exposition est très bien conçue (plus de 2000 visiteurs à ce jour) ; une conférence a été proposée aux lycéens de Cantau ; et un « cabinet de curiosité des collectionneurs en herbe » permet aux 6 – 13 ans d’acheter une petite œuvre originale au tarif bloqué de 10€ « car l’association est persuadée qu’il n’est jamais trop tôt pour éduquer son regard et faire rentrer l’art dans son quotidien ».

Mentions spéciales aux quatre organismes pour leur contribution solidaire en faveur des artistes : La Maison des Artistes, Saif-Copie privée, Institut Culturel Basque – Euskal Kultur Errakundea, Fondation du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne.

à lire aussi :

Christophe Allemagne, collectionneur & brocanteur vintage

C’est à Tarnos que nous avons déniché Christophe Allemane, un rockeur-collectionneur, passionné des années 1950. Depuis 30 ans, il vit au rythme du rock’n’roll et, au volant de sa berline rétro, a parcouru l’Europe en quête d’objets ou mobiliers d’après-guerre, constituant un trésor de plus de 2000 pièces. Aujourd’hui, une partie de sa collection est à vendre pour le plus grand bonheur des amoureux du vintage.

Lire la suite »

La famille Cazelle, créatrice de la madeleine de Dax

Depuis 1906, la famille Cazelle fabrique artisanalement la madeleine de Dax, selon une recette tenue secrète. Une histoire de gourmandise, de transmission et de passion, que Sébastien et Clément, la cinquième génération, sont fiers de perpétuer en mettant leur patte sans jamais trahir les valeurs qui ont fait la renommée de leur nom.

Lire la suite »