Actus Mode

Côte Basque Madame N°26

À l'heure de l'économie circulaire

La mode Made in Pays Basque

Texte par Anne Paillot

Chutes de tissus, échantillons, fin de stocks… pourquoi ne pas valoriser ces étoffes inutilisées pour créer des pièces de qualité, stylées et exclusives. C’est le pari que ces designers et stylistes locaux relèvent au quotidien dans leurs ateliers !

Les espadrilles Otxangoa

Encore une nouvelle espadrille me direz-vous ? Certes, mais la première espadrille fabriquée artisanalement à Mauléon en jeans 100 % recyclé, issue de vêtements collectés au Pays basque. C’est le projet défendu par Nelly Fontaine, designer et développeur textile, spécialisée en outdoor et sports nautiques, depuis son agence basée à Ascain. Disponible en trois coloris (bleu clair, moyen et foncé), cette espadrille « mixte » peut être personnalisée avec un motif (vague, coquillage ou méduse) dessiné à la main par une artiste landaise.  

En fin de vie, les espadrilles Otxangoa rejoignent un point de collecte pour être à leur tour recyclées, la boucle est bouclée ! 

 

Très ancrée sur son territoire, entre terre et mer, Otxangoa imagine déjà développer d’autres produits inspirés du monde marin fabriqués à partir de la collecte de cirés et marinières. 

www.otxangoa.com

Les dessous chics Jolies Mômes

Sept ans déjà que la modéliste Alice Pecatte dessine de la lingerie raffinée, haut de gamme et ultra féminine au Pays basque. Dentelles françaises, tulle, mousseline, microfibre… sept ans aussi que tous ses modèles sont cousus dans des tissus issus de stocks inutilisés des plus grandes marques. « Je ne fais rien fabriquer, même les agrafes, élastiques et autres accessoires sont des invendus. Cela pousse à être plus créatif ! ». Ici, pas de production à grande échelle, mais des mini-séries réalisées à la main par un atelier à Lisbonne et au fil de la saison, quelques capsules 100 % made in Pays basque, imaginées à partir de chutes de tissus restantes, comme les iconiques culottes « bloomer » en crêpe de soie.

En vente sur www.joliesmomes-lingerie.com, chez Blush Noisette (22 rue d’Espagne à Bayonne) et Galeries Lafayette Haussmann.

Manegane, une maroquinerie engagée

Après une école de maroquinerie à Cholet, Manon, une trentenaire reconvertie, suit les traces artistiques d’une maman vitrailleuse et d’une sœur jumelle styliste et brodeuse. Engagée dans une mode éthique, elle n’achète que des cuirs haut de gamme issus de fins de stocks de grandes maisons. Chaque modèle signé Manegane est donc une pièce unique, la créatrice s’adapte à la matière et aux coloris dénichés. 

Côté style, cabas, petite maroquinerie ou pochettes… on mise sur des modèles féminins, pratiques (de nombreux compartiments) et toujours colorés, clin d’œil à une première vie passée dans les îles caribéennes. 

Pour aller plus loin, cette jeune designer proposera bientôt à chacun de lui confier une pièce en cuir (vêtement ou sac) qu’il affectionne pour le transformer dans un modèle Manegane, histoire de faire revivre à la fois la matière et le souvenir lié à cet objet. 

Reuse, pour en finir avec la mode « kleenex » !

Et comme la mode est un éternel recommencement….

Et si on sortait de notre vieux schéma : « j’achète, je mets et je jette » en privilégiant l’achat de pièces de seconde main qualitatives ? C’est la démarche responsable que prône Reuse (« réutiliser » en anglais), le eshop de vêtements de friperie basé à Bidart. Son credo : sélectionner auprès de grossistes, des pièces du vestiaire féminin et masculin fabriquées dans de belles matières, en très bon état et vendues à prix abordable. Bohème chic, street ou classique… chacun trouvera son style !
www.reuseshop.fr