En Mode Locale

Côte Basque Madame N°28

Photo : © Otxangoa

Made in Mauléon

Mon printemps en espadrilles

Par Alicia Munoz

Elles se déclinent à l’infini et pour chaque occasion, ce qui les rend particulièrement attachantes. Sélection de trois modèles conçus par trois marques locales.

Une soirée « chic décontractée » en espadrilles

La Leaf Black d’Art of Soule

Signe particulier : la Leaf Black est ornée d’un motif tropical aux 50 nuances de noir, particulièrement féminin. Art of Soule déploie ainsi toute une collection de motifs végétaux, ethniques et bohème. L’histoire de cette marque, qui a commencé en 2008, n’a pourtant rien à voir avec les imprimés tendance. À l’origine, son credo est d’imprimer des espadrilles de Mauléon aux couleurs des clubs de rugby du Sud-Ouest. Mais portée par l’engouement croissant des Français pour la « belle tressée », le virage s’opère… et elles s’exportent désormais jusqu’en Asie !

On aime : le made in France, au cœur des préoccupations de cette marque 100 % locale. Depuis 2014, Art of Soule a également sa boutique à Biarritz.   

artofsoule.com

Photo © Art of Soule

mon espadrille pour être tranquille chez moi

L’espadrille fourrée de chez Arsène

Signe distinctif : la « moumoute » en polaire synthétique, douillette à souhait et l’extérieur en coton. Pour les journées encore fraîches du printemps ou simplement pour flâner chez soi, les espadrilles Féroé, disponibles en plusieurs motifs et coloris, apportent une touche de décontraction à votre tenue. En robe, en short, avec un pantalon qu’on retrousse jusqu’aux chevilles, les espadrilles, avec ou sans moumoute, ont l’avantage de se porter avec tout !

On aime : le fait que ces espadrilles fourrées soient véganes, qu’elles soient robustes et faciles d’entretien. Pour les laver, il suffit d’humidifier un linge avec de l’eau chaude et du savon.

www.arsene-shop.com

Photo ©Arsene

Une virée à la plage sans espadrilles ?

Les Otxangoa en jean recyclé

Signe particulier : la possibilité de personnaliser le motif de la main experte de l’artiste franco-italienne Alba Santoro. On choisit parmi trois motifs – coquillage, méduse et vague – et trois teintes de bleu qui dépendent des jeans utilisés pour la confectionner. Elles existent aussi en couleur unie, couleur blue jean, of course.

On aime : le concept éco-responsable qui donne une seconde vie à nos jeans. Comme la plupart des espadrilles de nos marques locales, elles sont fabriquées à Mauléon, répondant ainsi à un strict cahier des charges. Cerise sur le gâteau, elles ne sont disponibles qu’en pré-commande, ce qui permet d’éviter les invendus tout en optimisant les ressources nécessaires aux fournisseurs de la marque, « situés exclusivement en France », précisent ses créateurs.

www.otxangoa.com

Photo ©Otxangoa

à lire aussi :

Deux nouveaux chefs à l’Hôtel du Palais à Biarritz

Le Chef des cuisines Aurélien Largeau, 29 ans, qui succède au Chef étoilé Jean- Marie Gautier, après 29 ans de maison, accompagné du Chef Pâtissier Aleksandre Oliver, 32 ans, a qui a été confiée la carte des desserts. Un duo plein de fougue, animé par l’énergie et la passion, qui promet de faire des émules !

Lire la suite »

La Maison Adam, 360 ans d’histoire au Pays Basque

Tout a commencé en 1660 à Saint-Jean-de-Luz, Aujourd’hui, ce sont Andoni et Miguel Telleria-Adam qui perpétuent la tradition familiale et reprennent les rênes de l’entreprise. C’est ainsi la 13e génération à connaître le secret de la recette de ces fameux macarons, ronds moelleux et fondants sous notre palais.

Lire la suite »

La Maison Jean-Vier fête ses 40 ans

Cette année, la Maison Jean-Vier fête ses 40 ans. Née en 1981 à St-Pée-sur-Nivelle, la Maison Jean-Vier est associée depuis plusieurs années à l’histoire du linge basque.
Dirigée par André Elustondo, l’entreprise a évolué en élargissant sa gamme, autour de la table, de la cuisine, du bain, de la déco et du mobilier tapissé, du bagage…

Lire la suite »