Réussites

Cote Basque Madame °26

Photos par 364 Communication

Interview

Veiller à la bonne santé des entreprises du 64 – Sébastien Carré

Propos recueillis par Emmanuel Pascual

À la fois joyeux, voire blagueur, plein d’énergie, curieux et très déterminé, Sébastien Carré, délégué général de la CPME 64, s’est confié avec générosité sur ses missions.

D’où venez-vous Sébastien Carré ?

Je viens de la Picardie, et après des études supérieures en logistique, j’ai débuté mon parcours professionnel par une courte expérience dans la banque, avant d’intégrer une société d’aéronautique. Après une vingtaine d’années dans les métiers du transport et de la logistique, j’ai pris un virage qui m’a amené à promouvoir les initiatives innovantes au niveau local et à m’investir dans l’organisation patronale.

Dites-nous en plus sur la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises des Pyrénées Atlantiques

C’est une organisation qui a pour objectif d’aider, informer et défendre l’intérêt économique des entreprises. Pour cela, nous proposons un accompagnement sur le plan juridique, fiscal, social et nous proposons des formations aux chefs d’entreprise pour qu’ils restent au fait de l’actualité. Il faut savoir que nous recevons plus de 800 demandes par an pour ces formations, preuve que c’est un réel besoin qu’expriment nos chefs d’entreprise.

Combien d’adhérents compte la CGPME 64 actuellement ?

Nous avons aujourd’hui plus de 600 adhérents inscrits venant de diverses activités, à qui nous proposons des expertises et des expériences que nous partageons lors d’animations, comme des petits déjeuners organisés régulièrement, des afterwork ou des initiations sportives qui permettent à chacun d’échanger sur ses problématiques et ses besoins. Lutter contre l’isolement du chef d’entreprise, c’est extrêmement important. Nous mettons en place aussi des visites (une soixantaine par an) d’entreprises non adhérentes également pour élargir les perspectives.

Quels sont les objectifs, les projets de la CPME 64 dans les mois, les années à venir ?

Tout d’abord, il faut absorber du mieux possible la situation que le monde de l’entreprise est en train de traverser. Cette crise sans précédent met en danger le secteur économique local, surtout nos TPE et PME. Nous devons apporter notre soutien pour aider notamment les jeunes entreprises à traverser cette période.
Ensuite, j’ai pour projet de créer un Forum Basco-Québécois. Nos deux régions éloignées géographiquement peuvent se rapprocher dans l’échange de savoir-faire dans le secteur de l’économie mais aussi de la culture. Cela permettrait de construire un pont pour notre région vers le continent américain, et une porte vers l’Europe pour nos amis du Québec. J’ai encore d’autres idées que je garde pour l’avenir.

C’est ça la « patte » Sébastien Carré à la CPME 64 ? Le souhait d’être présent sur de nouveaux lieux d’échange ?

J’ai le devoir de faire en sorte que l’on voie la CPME. Je dépense beaucoup d’énergie pour réunir les adhérents, je rencontre les partenaires sociaux, Pôle Emploi, la CCI, la Banque de France, nos élus afin d’avoir une réflexion commune sur le développement économique, l’innovation et l’emploi sur notre territoire.
Je suis à l’écoute de tous pour le bien-être de chacun. Mon passé de sportif m’a construit comme cela ; au service des autres pour avancer ensemble. Il faut surtout rester humble et se remettre en question chaque jour !

Y trouvez-vous une récompense personnelle dans ce dévouement pour les autres ?

Quand j’arrive le matin, je ne pense pas à ma satisfaction personnelle, mais au plaisir que j’ai de faire de nouvelles rencontres qui pourront aider les adhérents.
Ma récompense ? La chance d’exercer une activité professionnelle mettant en valeur les autres et non soi-même.