Maison

Côte Basque Madame N°29

Photos ©Sebastien Minvielle

De la pirogue au mobilier design

ATERA : Portrait de la famille Ringrave

Par Alicia Munoz

ATERA est la nouvelle aventure de la famille Ringrave, amoureuse de mer et de déco. Les filles du créateur de la marque de pirogues hawaïennes Woo, appuyées par leur mère, lancent les fauteuils “Lupa”.

« La déco est une histoire de famille » explique Fanny Ringrave, la cadette des deux sœurs. Charlotte, l’aînée de deux ans, confirme ; « chez ma mère, nous vivions dans un magasin de déco, mais un magasin cosy, où l’on se sentait bien » ; s’amuse celle qui a pris un chemin tout autre, mais qui garde toujours un œil sur sa sœur. Suite au décès de leur père, les deux jeunes femmes, épaulées par leur mère, se retrouvent du jour au lendemain, à devoir reprendre le flambeau de l’entreprise Woo Outrigger. Une prouesse en soi, incarnée par Fanny, âgée alors de 26 ans. En tant que responsable marketing, elle avait déjà un pied dans l’entreprise, et souhaitait continuer à évoluer dans le milieu de l’outdoor.
En 2020, face aux confinements et à la baisse des commandes, la nécessité de se diversifier s’impose. « Il nous fallait trouver un nouveau débouché, et par chance, tous les maillons de la chaîne de la #WooFamily ont répondu présents » explique la jeune cheffe d’entreprise. Qu’à cela ne tienne, leur mère, Virginie Ringrave, cofondatrice de la boutique biarrote Acte 1, vient appuyer l’initiative. Son expérience de décoratrice d’intérieur à travers le monde et son univers bohème-vintage permettent de concrétiser le pari de mixer deux univers que tout semble opposer. 

L’atout fibre de verre

L’idée d’utiliser la fibre de verre pour créer une gamme de mobilier de jardin trottait déjà dans l’esprit des Ringrave depuis quelques années. Le premier confinement donnera un sérieux coup d’accélérateur au projet. La marque s’appellera ATERA, qui signifie « en dehors » en basque et les fauteuils seront les « Lupas ». « En réalité, ils s’adaptent à toutes les utilisations et envies », affirme Virginie, qui met l’accent sur le confort et le design épuré de l’objet. La jeune marque, issue de l’émulation créative et productive d’une mère et de ses deux filles, séduit déjà une clientèle amatrice d’objets design et haut de gamme. Pour Virginie, qui souhaitait proposer un fauteuil esthétique et résistant aux conditions extérieures, la fibre de verre s’impose comme un atout. « Un Lupa est un compagnon pour la vie, d’autant que l’on s’engage à les réparer, comme on le fait pour les pirogues. » Les fauteuils, dont la série est limitée à 599 exemplaires, sont disponibles en dix coloris.
La suite ? « Créer de nouveaux modèles en s’appuyant sur un bureau d’études dédié » confirme Fanny. Le savoir-faire développé par l’équipe Woo, à la fois exceptionnel et pointu, a peut-être trouvé là une nouvelle voie d’expression. « Rien n’est impossible à qui veut bien s’en donner la peine », confirment les deux sœurs Ringrave.

 

Vous Pouvez retrouvez le Fauteuil LUPA présenté lors de notre shooting special maillot de bain 2021 à la boutique ACTE 1 :

12 rue des halles
64200 Biarritz

  • APAINKETA

à lire aussi :

MALADES DU CANCER : LE SOUTIEN S’ORGANISE AU PAYS BASQUE

Chaque année, au mois d’octobre, se déroule « Octobre rose », un mois de prévention du cancer du sein, qu’une femme sur huit risque de développer. On en profite pour mettre en lumière quelques initiatives (sélection non exhaustive !) au Pays basque qui peuvent aider les personnes atteintes du cancer à améliorer leur quotidien.

Lire la suite »

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM @magazinecotebasquemadame