Papattes

Côte Basque Madame N°34

© Alicia Muñoz

Découvrir le Pays basque à cheval

Découvrir la Pays basque à cheval

Par Alicia Muñoz

Alors que le slow tourisme a le vent en poupe, la randonnée équestre séduit les amateurs de nature et de sensations fortes. En selle !

Niveau confirmé
Chevauchée transfrontalière sur le sentier des contrebandiers

Cet itinéraire équestre transfrontalier, à réaliser avec un guide, suit certains chemins empruntés par les contrebandiers. Ces fameux « travailleurs de nuit » ravitaillaient les « ventas » en chocolat, tabac ou autres alcools par ces sentiers de montagne pour éviter la taxe. 

L’itinéraire des contrebandiers s’étend sur 220 km dans sa totalité, entre Biriatou et Saint-Palais. Il est plutôt sportif du fait de forts dénivelés. Cependant, les prestataires de tourisme équestre de la région adaptent l’itinéraire pour donner un premier aperçu de l’épopée.
Nous contournons d’abord l’Ursuya par le Nord-Ouest puis traversons le village d’Itxassou, renommé pour ses cerises noires et son grand nombre de postes de douanes, en service du XIXe siècle au début du XXe siècle. Après un généreux pique-nique à la fraîcheur d’un sous-bois, direction le pic d’Ezconday. L’ascension oblige à mettre pied à terre pour aider nos montures. Bientôt, nous atteignons le Col d’Amezketa où nous avons le loisir d’observer la Rhune, couronnée de nuages. Quelques foulées plus tard, l’Errebi se révèle sur notre droite, et le flan ouest de l’Artzamendi, avec sa fameuse boule blanche… Nous contournons ensuite le pic du Mondarrain par l’Est, reconnaissable par ses rochers sommitaux, déposés en pagaille. Il est presque 17 heures quand les sabots foulent enfin les crêtes de Bizkayluze. D’ici, la vue sur les monts espagnols est imprenable. Une harde de pottoks curieux nous escorte sur quelques mètres. Au bout de la crête, la borne frontalière indique que nous sommes proches de Burkaitz, ancienne venta de montagne, notre étape pour la nuit au Col de Veaux. Nous avons parcouru plus de 25 kilomètres.

Niveau débutant à intermédiaire Chevauchée d’un sommet à l’autre, de l’Ursuya au Baïgura

Au départ de l’Ursuya, cet itinéraire permet de traverser des paysages pastoraux ainsi que quelques hameaux de l’Arberoue, pittoresque région de la province de la Basse-Navarre. Comptez une journée de six heures environ à cheval avec une nuit en gite à Irissarry. Départ à 9 heures du hameau de Bonloc, près d’Hasparren et direction plein Ouest, vers le modeste mont Ursuya (681 m), que nous allons contourner, entre paysages de landes de fougères et bois de feuillus. Après avoir chevauché sous un soleil couvert de nuages, nous atteignons le village de Mendionde, traversons sa place principale avec son fronton et son bar-hôtel-restaurant, avant d’emprunter un chemin agricole qui se transforme en sentier de randonnée direction Sud-Est. Entre fermes et vallons, le paysage s’ouvre et nous permet bientôt d’observer de près le Baïgura (897 m).

Nous atteignons finalement la base de loisirs au pied du mont puis prenons un peu de hauteur en zigzaguant dans la pente. Nous voilà bientôt au sommet à proximité du « petit frère », le Soilandotxipi de profil conique. Pendant que le guide tend une ligne d’attache et que nos montures se désaltèrent, nous avons le loisir d’observer le panorama jusqu’à la côte et les contreforts des Pyrénées. Après la pause déjeuner, c’est l’heure de reprendre le sentier escarpé. Doucement, bercés par le pas assuré de nos montures, nous redescendons vers le bourg d’Helette puis Irissarry, des paysages vallonnés plein les yeux et le tintement des fers sur le sol pour nous bercer.

Carnet d’adresses

Les centres équestres Urkodea, à Hasparren, l’Écurie d’Arrosa à Bergouey-Viellenave et Larrun Alde à Ascain proposent des randonnées de plusieurs journées en itinérance.

Contacts utiles : Comité départemental du tourisme équestre – Site internet : cheval64.fr

 L’Association de Tourisme Équestre et Culturel (ATEC) –

Site internet : randoequestre64.com

Tel : 06 47 59 71 13 / randoequestre64@gmail.com

à lire aussi :

Clap de fin pour le FIPADOC

Le festival international du documentaire s’est terminé vendredi avec une très belle cérémonie de clôture. L’équipe de Côte Basque Madame vous livre ses coups de cœur de cette cinquième édition.

Lire la suite »

Maison Sugulna à Saint-Pierre-d’Irube

Personne ne semble la connaître ici, pourtant sa singularité fait parler d’elle dans de prestigieuses écoles d’architecture… A Saint-Pierre d’Irube, la maison Sugulna, achevée en 1973, bouscule les codes. Conçue par Yves Salier de l’agence bordelaise Salier-Courtois-Lajus-Sadirac, elle est inspirée par le mouvement Bauhaus, et la relation intérieur/extérieur chère à Frank Lloyd Wright et Richard Neutra. Visite exclusive avec Zéphyrin Bonnal, architecte d’intérieur.

Lire la suite »

Quel sport de glisse cet hiver ?

Cette année, c’est décidé, vous avez l’intention de pratiquer un sport d’hiver, de goûter aux joies de la glisse tout en profitant des belles montagnes enneigées. Mais quelle discipline choisir et dans quelle station des Pyrénées ? On fait le point.

Lire la suite »

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM @magazinecotebasquemadame