Traiter les allergies avec des huiles essentielles bio

Le printemps est bientôt là et avec lui, le pollen, un allergène pour bon nombre d’entre nous. Et si on testait l’aromathérapie ? La rhinite allergique, connue aussi sous le nom de rhume des foins, engendre des désagréments tels que l’inflammation de la muqueuse du nez, des sinus et des yeux. Pour prévenir ces symptômes, […]

Le printemps est bientôt là et avec lui, le pollen, un allergène pour bon nombre d’entre nous. Et si on testait l’aromathérapie ?

La rhinite allergique, connue aussi sous le nom de rhume des foins, engendre des désagréments tels que l’inflammation de la muqueuse du nez, des sinus et des yeux. Pour prévenir ces symptômes, les deux principales propriétés à rechercher sont les actions antihistaminique et anti-inflammatoire des huiles essentielles. Une action calmante peut aussi être bénéfique, l’ampleur du trouble allergique étant étroitement lié à notre niveau de stress.

L’estragon et ses bienfaits multiples

Plante aromatique originaire d’Asie centrale, l’estragon est reconnue pour soulager l’asthme allergique mais également les tensions mentales et physiques. Ses propriétés : stimulante, digestive, anti-douleur, antispasmodique, anti-inflammatoire.

  • En friction : 1 goutte sur les ailes du nez, le thorax, le haut du dos et sur un mouchoir. À
    respirer régulièrement, 2 à 3 fois par jour.
  • Par voie orale : 2 gouttes dans une cuillère de miel ou d’huile d’olive 2 à 3 fois par jour.

Pour soulager les yeux : l’hydrolat de plantain

Lors de l’extraction des huiles essentielles, les plantes sont traversées par de la vapeur d’eau qui va servir à transporter les huiles essentielles. Appelées hydrolats, ces eaux florales captent une certaine quantité de molécules qui leur confèrent également des qualités thérapeutiques tout en étant plus douces pour la peau et les yeux. En cas d’allergie, l’hydrolat de plantain peut être appliqué sur les yeux, pour ses propriétés antihistaminique, anti-inflammatoire et calmante.

A noter : Les huile essentielles sont déconseillées pour les femmes enceintes de plus de 3 mois, les femmes allaitantes et les jeunes enfants. Éviter tout contact avec les yeux et muqueuses.

CONSEILS D’EXPERT
« Nous réagissons tous différemment, mais les huiles essentielles peuvent être efficaces en mélange, comme préconisé dans l’excellent livre de Danièle Festy, ou en unitaire. Je conseille de compléter avec une approche en naturopathie et nutrithérapie. En préventif, on peut ainsi opter pour les œufs de caille qui contiennent une molécule empêchant la libération de triptine et d’hystamines. Ou encore faire un travail sur la flore intestinale et la perméabilité intestinale avec la prise à haute dose de vitamine C. Pour soulager les symptômes, combinez la prise d’huiles essentielles avec du magnésium, un antihistaminique naturel. »
Nadia Rasamoely – Naturopathe Nutrithérapeute à Biarritz

À lire :

Huiles essentielles anti-allergies: 180 allergies, intolérances et symptômes du Docteur Jean-Pierre Willem, broché – 2018

Ma bible des huiles essentielles : nouvelle édition augmentée entièrement mise à jour de Danièle Festy, broché – 2018

Texte : Alicia Munoz