Arty

Côte Basque Madame N°35

© Sébastien MINVIELLE

Interview et adresses

Passion vinyles

Par Julie Legrand

Indémodable. Malgré les nombreux concurrents qui lui font face, le vinyle séduit toujours. Et de plus en plus. Apprécié par toutes les générations, il touche aujourd’hui un public plutôt jeune à la recherche de matérialité et d’une revalorisation de l’acte d’écoute.

Dans l'antre de Jacob Bouqueau

Raconte-nous un peu ton parcours.

Enfant, je baignais dans la musique. Ma famille écoutait beaucoup de soul et funk. Vers 16 ans, j’ai acheté mon premier vinyle, un album d’Alpha Blondy, et je me suis tourné très tôt vers des emplois en rapport avec la musique : j’ai travaillé à RBH (Radio Bonne Humeur), à Radio Bayonne et Europe 2. J’ai ouvert ma première boutique à Bayonne en 2000 alors que plusieurs disquaires mettaient la clé sous la porte, mais en tant que passionné, j’ai décidé de ne pas baisser les bras. Aujourd’hui, je suis sur Biarritz. La boutique dans laquelle nous nous trouvons fête ses 15 ans ! Et j’ai une seconde boutique à Pau, ouverte il y a cinq ans.

 

Combien de disques estimes-tu posséder ?

Entre les boutiques, mes entrepôts et ma collection personnelle, j’en ai accumulé un peu plus de 500 000 en 25 ans. Je les ai chinés lors de mes différents voyages, en France ou à l’étranger (principalement aux USA), dans des salons, chez des disquaires… J’essaye toujours de trouver des pépites rares à l’écoute, des faces b, des vinyles oubliés.

 

C’est vrai que tu es réputé pour tes vinyles rares ! D’ailleurs, tu as créé ton propre label ?

Le label Jet Records est né en 2019. Je réédite des albums rares en tirages limités. Il s’agit principalement de musiques dans le style africain. J’ai aussi pour projet de faire des compilations françaises d’artistes inconnus du style funk groovy. 

 

Quel est ce disque que tu tiens sur la photo ?

 

Certainement l’un des disques les plus rares en France : un original 45 tours de Syd Barrett, l’un des fondateurs du groupe Pink Floyd.

 

Remarques-tu une évolution de ta clientèle ?

 

Elle est de plus en plus jeune ! 14-18 ans. Certains vont s’intéresser aux grands standards comme The Doors, Janis Joplin, Oasis, alors que d’autres vont venir découvrir des groupes et des albums qu’ils ne connaissent pas. Ce qui marche en ce moment, c’est la new wave, le rock des années 80/90 et le hip hop.

 

Comment faire face à la concurrence avec les grandes enseignes et le e-commerce ?

 

Il n’y a pas de concurrence car je ne propose pas la même chose, que ce soit en matière de vinyles mais aussi d’expérience globale. Je fais des écoutes en magasin et je prends le temps de conseiller mes clients. J’ai principalement de l’occasion, en plus des disques chinés, je rachète aussi certains vinyles de mes clients après estimation. Tout est nettoyé et sous pochette. Il est possible de trouver des vinyles à partir de cinq euros ! Bien évidemment, selon le collector, le pays, l’état et l’année, le prix varie. Mais ce qui fait ma différence, c’est la rareté des produits. Cette boutique est un vrai lieu de rencontres et de découvertes, tant au niveau culturel que personnel.

 

Un coup de cœur musical à partager avec nous ?

 

En ce moment, c’est Errobi, un groupe basque fondé en 1973 par Anje Duhalde et Mixel Ducau. Des voix travaillées, des rythmiques rock originales, groove, folk… Mon morceau préféré est « Kanpo » ! Il a des bonnes basses funk et rock. Passez au magasin pour l’écouter, c’est incroyable !

Jet Records : 

14 av. du Maréchal Foch à Biarritz – 18 rue des Cordeliers à Pau 

E-shop : jetrecords.fr



Success Story : La Boite Concept

La passion familiale s’est ici transmise de génération en génération. La Boite Concept, fabricant d’enceintes acoustiques haut de gamme, a été créée en 2008 au Pays basque par Timothée Cagniard, le descendant de Marie Cagniard Yeramian, la fondatrice de la marque de haut-parleurs Siare (1938). 

Chaque produit est conçu de A à Z dans un laboratoire R&D (CC Lab) qui développe de multiples technologies audio brevetées. Depuis 2016, ils déploient des systèmes innovants, intégrant les platines vinyles aux enceintes, le tout dans des petits meubles en bois très design. 

Une variété de produits « tout-en-un » qui associent les technologies traditionnelles de la haute fidélité avec un son extrêmement qualitatif, et les technologies modernes que nous connaissons tous aujourd’hui : le sans fil, le bluetooth, les smartphones et tablettes… 

Le meilleur du passé et du présent réuni dans le même objet. Magnifique !

À retrouver sur : laboiteconcept.com



A la radio : Les galettes du grenier

C’est le titre d’une émission diffusée les premiers jeudi, une fois tous les deux mois, sur la web radio associative Dia Radio (Saint-Jean-de-Luz). Ils sont sept amateurs de musique : Rob, Coucoudé l’enfant sauvage, Bastoch, Jeeday, Rat d’égout, Ugo et Gazou. L’émission, comme son nom l’indique est enregistrée… dans un grenier ! Celui de Rob, où s’accumulent plus de 2000 vinyles. Chacun.e propose un ou deux morceaux en expliquant son choix, l’histoire de l’album, ainsi qu’une « galette surprise », un vinyle choisi complètement au hasard ! C’est drôle, instructif et divertissant. La dernière thématique de l’émission était les « musiques de films » que vous pouvez retrouver ici : diaradio.live/emissions/les-galettes-du-grenier

Nous avons demandé à Gaëlle, la seule fille de l’émission (et rédactrice pour le magazine) de partager ses coups de cœur du moment :

Talking Heads – « Crosseyed and painless » (album : Remain in light)

Electric Light Orchestra – « Turn to stone » (album : Out of the blue)

William Onyeabor – « Anything you saw » (album : Anything you saw)

Projet à suivre : Aberdeen Records

Un magasin de vinyles et de matériel audio ouvrira ses portes en avril 2023. À la tête du projet « Aberdeen Records », nous retrouvons Mathieu Parisot, co-fondateur de BoConcept Côte Basque et passionné de musique, souhaitant rendre la musique accessible à tous. Dans sa boutique, nous retrouverons un large choix de supports sonores dans des styles très variés et pour toutes les bourses, car il est convaincu qu’un bon système sonore permet de « redécouvrir le son d’albums que l’on pensait connaître par cœur ». Il veut rapprocher toutes les générations et voir se mélanger les passionnés de supports physiques avec les adeptes du streaming.

La boutique se trouvera 13 rue Gambetta, à Biarritz.



à lire aussi :

Clap de fin pour le FIPADOC

Le festival international du documentaire s’est terminé vendredi avec une très belle cérémonie de clôture. L’équipe de Côte Basque Madame vous livre ses coups de cœur de cette cinquième édition.

Lire la suite »

Maison Sugulna à Saint-Pierre-d’Irube

Personne ne semble la connaître ici, pourtant sa singularité fait parler d’elle dans de prestigieuses écoles d’architecture… A Saint-Pierre d’Irube, la maison Sugulna, achevée en 1973, bouscule les codes. Conçue par Yves Salier de l’agence bordelaise Salier-Courtois-Lajus-Sadirac, elle est inspirée par le mouvement Bauhaus, et la relation intérieur/extérieur chère à Frank Lloyd Wright et Richard Neutra. Visite exclusive avec Zéphyrin Bonnal, architecte d’intérieur.

Lire la suite »

Quel sport de glisse cet hiver ?

Cette année, c’est décidé, vous avez l’intention de pratiquer un sport d’hiver, de goûter aux joies de la glisse tout en profitant des belles montagnes enneigées. Mais quelle discipline choisir et dans quelle station des Pyrénées ? On fait le point.

Lire la suite »

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM @magazinecotebasquemadame