Le Dossier Arty

Côte Basque Madame N°25

Le Dossier

Jeanne Beuvin, le visage derrière Les filles du surf

PAR ALICIA MUNOZ

Les yeux grands ouverts,
la tablette à portée de main,
Jeanne Beuvin vit de ses illustrations un brin engagées.

Dans la vie comme sur les réseaux sociaux, la jeune femme de 24 ans, originaire de La Rochelle, n’est pas dans la démonstration.

Elle a bien un compte Instagram qui réunit quelque 10 000 followers, mais il ne s’agit pas de se mettre sur le devant de la scène pour cette graphiste passionnée de sports de glisse.

Après des études de graphisme à Bordeaux, elle réussit rapidement à combiner ses deux passions en tant que directrice artistique de Surf session Mademoiselle, à Biarritz, où elle apprend les ficelles du métier, tout en découvrant certains travers.

❝ L’industrie du surf favorise une image de la femme généralement fine et extrêmenent bien faite, que je ne cautionne pas. ❞

Un regard qui l’incite à dessiner des femmes rondes, pulpeuses, bronzées ou pâles, brunes ou blondes… Le bon accueil réservé à ses illustrations minimalistes et pleines de pep’s, confirme son souhait de se mettre à son compte et elle saute le pas en juillet 2019.

Sa jeune entreprise lui permet ainsi de renouer avec sa créativité mais Jeanne reste humble :

❝ Instagram est un moyen de communication privilégié, c’est indéniable. Mais je veux que les personnes s’approprient avant tout mes dessins et pas forcément la personne qui est derrière. ❞

Celle qui n’a jamais été « m’as-tu-vu » tranche ainsi avec le positionnement dominant des réseaux sociaux qui privilégient souvent l’image au message. Indépendante, Jeanne a des convictions féministes mais aussi écologistes qui ne demandent qu’à s’exprimer.
« Depuis que j’ai créé Les filles du surf, mon style évolue » explique-t-elle.

❝ Quand on est graphiste, on est toujours au service d’une demande particulière. Je ne dénigre pas du tout cet aspect, mais travailler pour soi donne une nouvelle dimension à son travail. ❞

Celle qui a pour projet de faire des tirages en sérigraphie pour revaloriser ses illustrations dans de plus grands formats, aimerait également monter une expo et tester l’acrylique.

Quoiqu’il en soit, Jeanne garde les pieds bien ancrés sur la terre ferme du Pays basque, dont elle apprécie la douceur de vivre.

Alors, si vous croisez Jeanne dans un parc, en train de dessiner une jungle de végétation, ou sur la côte, face à un soleil couchant, ne dites pas à Jeanne que vous la reconnaissez.
Vous ne pourrez pas lui faire davantage plaisir.

❝ Je ne suis pas forcément une grande voyageuse dans l’âme.
Je ne vais jamais très loin et j’évite de prendre l’avion. ❞

Les Filles du Surf

@lesfillesdusurf
lesfillesdusurf@gmail.com
06 82 88 49 53

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM @magazinecotebasquemadame