Arty

Côte Basque Madame N°38

Ballet de Wiesbaden ©Da da productions Martin Harriague

Malandain Ballet Biarritz

Biarritz reprend « Le temps d’aimer la danse »

Par Charlotte Medot

Dites 33 ! Du 7 au 17 septembre, le célèbre festival est de retour pour une 33e édition, qui célèbre, une nouvelle fois, la vie et la danse, sous toutes ses formes. Au programme, des spectacles, des stages, des rencontres, des expositions à Biarritz et en dehors. Il y en aura pour tous les goûts... et tous les yeux. Côte Basque Madame vous dévoile les temps forts de cet événement euphorisant.

Une programmation en salle...

Motivée par la volonté de partager et d’échanger autour d’une passion commune, l’équipe du festival, sous la direction artistique de Thierry Malandain, propose un programme éclectique avec près de 80 propositions. Comme chaque année, ils accordent une place privilégiée à des grands corps de Ballet nationaux et internationaux. 

L’Alterballetto, par exemple, a fait le voyage depuis l’Italie pour une soirée d’ouverture exceptionnelle et une représentation, inédite en France, d’un spectacle en deux parties. Tout comme le Ballet de Wiesbaden / Darmstadt, venu spécialement d’Allemagne pour ravir les spectateurs. Le Ballet national du Rhin présentera, lui, On achève bien les chevaux, une adaptation originale, inspirée du roman éponyme. Puis, dirigé par Mehdi Kerkouche créateur du festival On danse chez vous et chorégraphe pour les artistes Angèle ou Christine and the Queens, le CCN de Créteil et du Val-de-Marne / EMKA présentera Portrait. Une immersion dans un tableau de famille animé qui révèle petit à petit la réalité des personnages. Parmi les autres moments phares, on peut noter les représentations de Mosaïque. Une création, portée par le CCN Malandain Ballet Biarritz, qui se compose de plusieurs chorégraphies, puisées dans le répertoire du ballet.

Malandin Ballet Biarritz Côte basque Madame 2023
Ballet du Rhin ©Poupeney

... Et en ville

La spécificité de cet événement dansant réside dans son aspect populaire et accessible. C’est pourquoi de nombreuses propositions ont lieu à l’extérieur, afin que tout le monde puisse célébrer cet art universel. Chacun est invité à prendre part aux festivités lors des stages, des bals ou durant le déploiement de la célèbre gigabarre, les dimanches à 11h. Véritable emblème du festival, cette immense barre de danse s’étend le long de l’océan et donne envie de laisser son corps parler, en chaussons, en baskets ou en sandales. 

Pour ceux qui souhaitent découvrir l’envers du décor et le quotidien des danseurs ainsi que de leurs chorégraphes, des répétitions publiques ont lieu tous les jours à 12h30 au Jardin Public ! La première a eu lieu ce vendredi 8 septembre dans une ambiance chaleureuse (à juste titre). Les passionnés de danse et les badauds ont pu découvrir, en exclusivité, des extraits de la création Yelled/Shootme interprétés par l’ensemble Aterballetto. Les artistes ont révélé l’étendu de leur talent au rythme des musiques de Nick Cave et Fela Kuti. Symbole de la diversité des mouvements, des influences et des sonorités que l’on pourra découvrir jusqu’au 17 septembre. Diversité qui donne définitivement envie de continuer d’aimer la danse.

©Olivier Houeix
Malandain Ballet Biarritz Côte Basque Madame 2023
©Stéphane Bellocq

Le coup de cœur de Côte Basque Madame

Tout au long du festival, les spectateurs pourront également se rendre au Casino Municipal et admirer, au salon Diane, l’exposition Corps de Ballet. Une plongée dans l’univers intime des danseurs du Malandain Ballet Biarritz qui ont laissé le photographe Raphaël Gianelli-Meriano saisir des instants de leur quotidien. 

L’exposition s’articule autour de quatre séries dans lesquelles les artistes se dévoilent et transmettent leur passion à travers des clichés puissants. Le témoignage d’une relation de confiance unique qui s’est installée entre le corps de Ballet et le photographe.

Infos pratiques :

Le Temps d’Aimer la Danse

Du 7 au 17 septembre 2023

letempsdaimer.com

SOIRÉE DE VERNISSAGE

Côte Basque Madame a assisté au vernissage de l’exposition Corps de Ballet. Autour du photographe Raphaël Gianelli-Meriano, étaient notamment présents Thierry Malandain, directeur artistique du festival et Maïder Arosteguy, maire de Biarritz.

© Sébastien Minvielle

  • BALLET MALANDAIN BIARRITZ

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM @magazinecotebasquemadame